RELANCE DES ÉCONOMIES AFRICAINES POST COVID-19 PAR PARIS : UN PAYS PAUVRE PEUT-IL ENRICHIR D'AUTRES?



C'est un des sommets les plus curieux, celui du 18 Mai 2021 à Paris, capitale française sur initiative du Président Emmanuel MACRON ! Quelques Chefs d'États Africains, triés sur des critères Élyséens, devront se retrouver autour du grand manitou qui leur épiloguera à coups sûrs, des voies et moyens de relance des économies des États africains, impactées par la pandémie de la Covid-19 qui a créé une récession économique mondiale.


1-/ Que peut véritablement la France dans l'apport aux économies africaines ??


La pandémie du Corona virus-19 a certes impacté négativement les économies des pays africains dont la balance commerciale est déficitaire. Ce qui veut dire tout simplement que les pays africains importent plus qu'ils n'en vendent, les biens divers. Or les confinements à récurrence des pays avec lesquels l'Afrique entretient des relations commerciales ont diminué le volume de production et des exportations. Sur place en Afrique, en dehors de la rareté de certains produits, nous avons assisté à la fermeture de certaines unités commerciales et industrielles pour défaut de matière première. Que pourra apporter le sommet de Paris ? Puisque la pandémie n'est pas vaincue en Occident où elle continue de représenter un grand problème de santé publique ! Pire encore, l'introduction du vaccin n'apparaît véritablement pas comme un coup de massue sur la pandémie. L'Afrique demeure le continent le moins touché par la pandémie du Corona virus-19 depuis que la maladie a déclenché en Novembre 2019 à Wuhan en République populaire de Chine !


2-/ Un sommet pour imposer des vaccins et booster le retour des pays africains au FMI.


Les États Africains, s'ils avaient mis en exécution les maîtres mots de la ZLEC (Zone de Libre Échange Continentale), n'auraient jamais eu besoin d'un sommet pour la relance des économies. Les États qui ont le moins confiné sont les États Africains. Or en mettant à profit cette situation, ces États auraient de façon exponentielle, multiplié les échanges entre eux en créant de part et d'autres la richesse ! La France a été durement frappée sur les plans économique et humain par la pandémie. L'économie française est à la traîne avec un taux de chômage grandissant, des impôts nouveaux, un amoindrissement de son influence dans ses anciennes colonies détentrices de la matière première qui supporte son économie.


Le sommet du 18 Mai 2021 à Paris n'est- il pas un moyen de reprise de la main de la France dans les pays producteurs de la matière première ? À cause de la pandémie, beaucoup d'États Africains ont fait leur retour, malgré eux, devant les bailleurs de fonds dont le Fonds Monétaire International (FMI), au grand bonheur des financiers de l'organisation et soutient du Président MACRON, qui trouvent un moyen d'avoir enfin la mainmise sur les Économies de ces États. La France n'est- elle pas en train de booster ce retour des pays africains aux institutions de Bretton Woods à travers lesquels la restructuration des économies profitera, comme auparavant à ses propres entreprises? Beaucoup d'États Africains déjà engagés au FMI pour le financement de la lutte contre le Corona virus-19 n'ont pas été invités à Paris! Pourquoi ? Par ce qu'ils sont déjà sous perfusion de sang ! Comme des moutons, les autres Etats doivent, selon Paris, suivre le chemin !

Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square