TCHAD / SITUATION SECURITAIRE DANS LE NORD : L’ARMEE ECRASE LES TERRORISTES



Les rebelles du mouvement FACT sont désemparés. Les forces de défense et de sécurité aux cotés du Maréchal Idriss Deby Itno , ont mis en débandade, le 17 avril en début d’après midi, la colonne de terroristes qui s'est maladroitement avancée eu Nord de la province du Kanem. La colonne a été totalement décimée par l’armée et le ratissage continu pour captiver les rebelles qui sont en fuite. Une information confirmée par le ministre de la communication, Chérif Mahamat Zene qui dans un twitt a fait savoir que l’aventure des mercenaires en provenance de la Libye a pris fin comme annoncée et dans un avenir proche le porte parole de l’armée communiquera le bilan de combat.



Opération de nettoyage par l’armée


Vendredi, le campement de l’armée tchadienne de Wour a réussi à intercepter 13 véhicules dont une citerne appartenant à des éléments du FACT qui étaient en train de bricoler les engins. Ils se sont rendus sans résistance, d'après une source rebelle. La localité de Zouarké a été totalement reprise samedi 17 avril par l’armée tchadienne, après son évacuation par les rebelles. Bien avant cette énième victoire de l'armée tchadienne dans le nord du pays face aux terroristes qui s’amusent à semer le trouble, il faut rappeler que les soldats de la nation ont procédé en début de semaine à des frappes aériennes visant une colonne de rebelles dans la localité de Zouarké dans le massif du Tibesti au nord du pays à 1 000 km de Ndjamena. Les forces armées du Tchad ont effectué une opération de nettoyage général dans cette partie du pays après avoir a repéré une bande de terroristes. Illustration, sur la sortie nord de la capitale, la population a remarqué plusieurs centaines de véhicules militaires en partance vers le nord car l’armée a mobilisé presque 500 véhicules en plus des chars de combat portés sur des porte-chars. Des témoignages affirment que , deux MiG-21 ont frappé la localité de Zouarké le lundi matin pour stopper la progression de rebelles, information confirmée par l'armée qui assure qu'elle a envoyé des renforts dans le Tibesti et que toutes les dispositions ont été prises pour neutraliser ces terroristes .Une intervention survenue quelques heures après le communiqué de l'état-major reconnaissant l’incursion de la rébellion tchadienne dans le nord du pays.


Le point sur la situation du nord


Depuis le 11 avril, date d’entrée de la rébellion du Front pour l’alternance et la concorde au Tchad (FACT) en territoire tchadien, il n’y a pas eu d'affrontements entre l’armée tchadienne et la rébellion, assure une source gouvernementale confirmée par certains rebelles.


Le FACT est parvenu à conquérir la localité de Zouarké en chassant des douaniers en poste. Depuis lors, l’aviation de l’armée tchadienne est entrée en action. Les militaires tchadiens positionnés à Wour, Tanoua et Zouar, ont reçu l’instruction de ne pas bouger de leur garnison militaire, et d’attendre l’arrivée des colonnes militaires de la capitale. Lors de son entrée en territoire tchadien et avant d'attaquer la localité de Zouarké, la rébellion a voulu attaquer la garnison militaire de Wour mais en a été dissuadé car l'accès est compliqué. L’armée tchadienne a positionné des chars de combat à l’entrée de Wour, ce qui a contraint la rébellion à attaquer Zouarké pour chasser des douaniers. Tout en condamnant fermement, une fois de plus, cette énième tentative de déstabilisation à partir de la Libye, après celle de l’ensemble du Sahel enclenchée en 2011 dans le sillage de la chute du régime de Kadhafi, le gouvernement rassure l’opinion que la situation est entièrement sous contrôle et demande à la population de continuer à vaquer normalement à ses occupations.

Posts Récents
Archives
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square